11 févr. 2017

Bivouac - Arlcusaz

11 et 12 Février: Avec une météo favorable pour le prochain week-end et une pleine lune pour la nuit du 11 au 12 il ne m'en faut pas plus pour un bivouac en montagne qui me fait saliver depuis bien des années.  Découvrir un environnement différent , une forêt enneigé , y observer la nature et la faune à la tombée de la nuit , au petit matin , un autre univers.
J'ai choisis les crêtes en direction de la combe aux chevaux sur le massif d'Arclusaz où j'y avait fait quelques photos intéressantes de chamois en 2013. Je pars du parking au dessus d'Ecole en Bauges avec un joli chargement de 13 kg sur le dos.
Le niveau de neige de cette saison 2016-17 est très faible dans le massif des Bauges , situation générale dans les Alpes du Nord
Sur la piste forestière menant aux alpages d'Arclusaz, 
un bon regel nocturne me permet de bien glisser en montant mais il est déjà tard et ça ne va pas tarder à s'alourdir. J'ai trop tardé ce matin....
C'est avec un peu de vent et un ciel quelque peu chargé, que je débarque dans Prés Rausset. Je ne suis pas en noir et blanc mais bien en couleur.
Pécloz, Armenaz , Arces et Beau Mollard rien que ça !
Je m'élève peu à peu , écrasé sous mon sac à dos.
Petite photo au point 1511 sur IGN
Le ciel se dégage 
Et je retrouve un peu de peps
Plus de traces, cette fois je suis seul en direction des crêtes
Je cherche un endroit pour le bivouac, à l’abri du vent , avec du bois sec si possible
 
Comme ici par exemple. Je n'ai déjà plus trop le choix, il est 16h00 et je dois commencer à préparer mon lit...à la pelle a neige: c'est Top ça non ?
ça ressemble à ça avec une vue ...
Comme çà sur le Mont Blanc pas mal non ?
Après avoir rassemblé un peu de bois sec
 et creusé un peu,  j'allume le feu pour me réchauffer 
Et faire cuire mon diot de la boucherie de Lescheraine alors que la nuit arrive
Déception, le ciel est entièrement couvert, 
pas de clair de lune, je trouve refuge dans la tente 
Température -2° j'en profite pour tester un peu de matos:
 cagoule gamme alpinisme SIMOND (Decathlon):
 un très bon produit ! très agréable à porter
Le jour se lève après une très très bonne nuit
ce matin le ciel est toujours aussi chargé... 
je n'ai rien entendu de la nuit..et pas de trace autour du bivouac 
petit dej dans la neige... extra !
puis il faut plier la tente
Avant de monter en direction de la combe au Chevaux par curiosité
J'ai laissé tout mon barda au lieu de bivouac , que de légèreté !

Vu sur le col du Frène et la vallée de Sainte-Reine et Routhennes 1000 mètres plus bas
La dernière bosse avant la combe aux chevaux qui se dresse devant moi, et le nuage de pollution sur la vallée de l'Isère. Il est 8h00 du matin et je suis au sommet..
 Un silence troublant , sensation unique, j'apprécie , je suis privilégié !
Je tourne la tète à gauche vers l'Est et le Pécloz qui se dresse majestueusement
Puis vers la vallée du Chéran au Nord
Apres quelques bon virages dans la poudre soufflée sur la crête, me voila de nouveau au bivouac pour une photo souvenir avant d’entamer la descente.
Je suis tout d'un coup redevenu bien lourd.
Ciel tout gris ...
me voila sur l'autoroute forestière du retour.

Pour résumer: Excellente expérience , nuit très calme (trop calme) , bien chaude, aucune sensation de froid pour une température mini de -5° environ. J'ai creusé sur 40 cm pour enterrer la tente et me protéger du vent . Je me suis servi de cordelettes , des battons et des skis pour tendre la toile de tente= Aucun soucis malgré un léger vent en début de nuit (<50km/h)

Matériel testé lors de cette sortie

Cagoule SIMOND (Décathlon alpinisme) 
 Matelas  Néo Air Xlite (Thermarest)
Sac couchage: duvet naturel oie (Millet 750 XP) 
Tente: UltraLight II (Decathlon) 
Gourde filtrante: Catadyn
Popote MSR inox Alpine Stowaway
Réchaud: Primus Express stove allumage manuel

Remarques et conseils: 
En conditions hivernales un réchaud de type JETBOIL Zip sera préféré.

AR'VI












Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bivouacs , saucisses & Compagnie

Découvrez le nouveau court métrage 2021  , retour en images sur l'année 2020