18 mars 2017

Col des Rochilles- Massif des Cerces

Samedi 18 mars 2017: Après une semaine éreintante il me faut vite prendre une grosse bouffée d'oxygène. Vendredi  17h45 le matériel est fin prêt depuis hier soir. J'ai installé une couchette dans le Rav4 en enlevant un siège. C'est pratique dans ce cas de ne mesurer qu'un mètre 73. Chaussures, ski , peaux , couteaux enfin tout y est j'ai même pris au passage un petit magret pour ce soir à la belle étoile.  Je pense plus prudent de ne pas faire l'aller retour dans la journée . Qui plus est ça me donne la possibilité de pouvoir ainsi me lever de bon heure au pied du départ . Rajoutons à çà, le fait de se retrouver loin du "bruit" de la semaine dès le vendredi soir et vous obtenez une belle recette de WE.
Aménagement rapide mais suffisamment confortable pour passez une bonne nuit, petite flambée et magret au pied du Galibier et ..café du matin
Pret pour monter au parking y'a plus qu'a !
C'est parti à hauteur du hameau de "bonne nuit" si si c'est son nom
Je me serais bien passé de la route mais on fait pas comme on veut
Premiers kilomètres avec les skis sur le dos , le beau temps est au rendez vous mais méteo France a prévu tout autre chose à la mi-journée. En Bas à droite le torrent de la Lauzette qui prend sa source sous la pointe du même nom (à l'arrière plan).Il délimite Roche Olvéra à Gauche et la naissance du massif d'Argentière à droite.
Panneaux de bienvenue...
sur la route qui mène à plan Lachat puis au col du Galibier 
Cela fait moins d'une heure que je suis parti et déjà le ciel se bouche par le massif des Aiguilles d'Arve.  Ici on reconnait facilement l'Aiguille septentrionale plus connu sous le nom de "Tète de chat" même si cette ressemblance est beaucoup plus nette depuis Albiez
Un Gypaète barbu tourne au dessus de moi , quelle élégance
"Le Vallon" situé à l'est du Galibier
sur la piste qui mêne au camp militaire des Rochilles
Sous les falaises, un détachement du 2ème régiment du Genie de légion étrangère habituellement stationné près d'Avignon. Ils ont passé la nuit au camp des Rochilles et participe à des entrainements pour obtenir les "niveaux" montagne indispensable à l'exercice de leur misssion.
Tout est glacé ici
Je continu et arrive cette fois au camp des Rochilles
Ou j'en découvre un autre qui se prépare.
Le temps se complique sérieusement et les premiers flocons tentent difficilement de se poser malgré le vent. Le pic de la ceinture à droite et le col de la fourche au centre. C'est ici que j'ai prévu de monter.
ça souffle de plus en plus
à 2600 mètres le vent est violent et je renonce à rejoindre le col. Le passage sur la crête même s'il est très large comporte de grosses plaques et la visibilité diminue fortement.
Coté Haute Alpe et vallée de la Clarée
J'arriverais malgré tout à faire chauffer un peu d'eau pour manger chaud planqué derrière un rocher. Ici j'ai un ski en Savoie et un ski dans les Hautes Alpes
Après une descente "cata"  comme toute cette saison, je retrouve les militaires en train de construire des igloos au hameau "la Jargette"
Je termine donc ma saison de ski ici , je retiendrais comme points positifs aucune blessure , un passage aux fixations à insert et à de nouveau skis Wayback 88. Sur les 3 dernières sorties le gain de poid (environ 1kg5 par pied) m'a vraiment surpris, c'est TOP. Un immense plaisir à sortir chaque samedi. Les conditions de neige ont été mauvaises tout au long de cet hiver sauf peut être les premières chutes au mois de novembre ou j'ai fait mon meilleur SKI.

Ar'VI et à bientôt sur le VTT


 Christophe













Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bivouacs , saucisses & Compagnie

Découvrez le nouveau court métrage 2021  , retour en images sur l'année 2020