11 mars 2017

Orgeval "Encerclement coté est"

Samedi 11 Mars 2017: A peine remis de mes émotions de Chartreuse que je suis en route pour mon jardin des Bauges. J'ai laissé un postit avec deux parcours possible à ma chère et tendre sur la table du salon (Ecuelards ou Orgeval) . Et lorsque je rentre sur la route forestière de Bellevaux , je ne sais toujours pas ou je vais aller. Ma première idée étant la Montagne des Ecuelards au dessus du chalet des gardes. Ce parcours propose une bonne expo ainsi que des pentes correctes < 30° . Mon seul doute c'est de passer le goulet avalancheux du nant d'Armène. Je sort de la voiture , enfile les pompes, et là ... gros doute , comme si ... personne au parking il est quand même 7h45.... je le sent pas ! Je repose les pompes et remonte dans la voiture. Direction Orgeval . Je m'etais promis de ne pas passer l'hiver sans retourner y siffloter quelques airs d'Enio Moricone entre chamois et mouflones !
Départ du parking de Nant Fourchu 
Se retourner à cet endroit me provoque toujours les mêmes émotions année après année
Les Rayés du Pécloz au col d'Armenaz
J'ai chaussé les skis au niveau de la bifurcation Orgeval - Chalet Chèvrerie et me voici au niveau du gué que je franchirais non sans mal vu la fonte du moment.
Arrivé dans l'alpage d'Orgeval: je regarde le coté Est de l'encerclement, y'a du bon ski a faire par ici, même si la pluie de mercredi a bien laissé des traces .
Et cet arbre, il sera pil poil pour un peu de repos tout a l'heure...
panorama sur Mont de la coche (coupé) , l'Arcalod et le col à droite de la photo
J'avoue m’être bien creusé la tête sur ces traces... alors avis aux amateurs
Pour moi il s'agit d'un Lynx boréal mais pas de certitudes
La trace fait presque la largeur de la spatule (12,5cm),
 pas de présence de griffes apparentes
piste rectiligne (la largeur doit avoisiner les 10 cm)
Alors vos avis ? 
Je pose la Gopro pour quelques souvenirs 
beaucoup plus ridicule qu'utile... mais de temps en temps...
Deux montées et autant de descentes auront raison de mes jambes.
La neige est très lourde mais skiable. 
Un raquettiste est monté au col il y a quelques minutes
Pour moi le temps du repos , du casse croute et de la 1664 est venu.
Petite sieste en hamac avant de redescendre. C'est ici que me viendra l'idée d'en refaire une petite avant la fin. Pourquoi pas le massif des Cerces Samedi prochain ?
Je repasse le gué dans la descente. S'en suivra une longue descente ski sur le sac...
Pour retrouver la voiture et une fausse peinture perso à base de poil de phoque...
Naissance du Chéran 
ça sent vraiment le printemps sur la route de la Compote

Ar'Vi




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bivouacs , saucisses & Compagnie

Découvrez le nouveau court métrage 2021  , retour en images sur l'année 2020