31 mai 2015

Aux sources du Chéran

30-31 Mai 2015: Que de temps passé depuis le dernier article , cette magnifique virée avec Seb sur la Tournette. Le temps manque , je n'arrive pas à le ralentir. Les sorties s’enchaînent sans que je prenne le temps d'y consacrer un article sur le blog. Je ramène tout le temps quelques photos, quelques images de situation, d'ambiance, d'autres de paysages. Si les conditions ont changées (rando en solo) le but reste toujours le même: vivre la nature, la parcourir , la caresser, s'y ressourcer , à vélo , à pieds, peut être même un jour en canoé... qui sait de quoi demain sera fait ?  Partager ces sentiers, ces chemins forestiers , fournir le renseignement , la photo qui va permettre à d'autres promeneurs de parfaire leur itinéraire avant le départ tant attendu vers l'aventure. Cependant si cette nature nous donne cette chance , cette énergie, ce calme et cette plénitude , il nous faut à tout prix la respecter,  n'y laisser aucune trace de notre passage .  Après chaque feu  allumé, redisposer les pierres ou elles étaient  avant notre visite, disperser les cendres froides , ramasser TOUT les déchets, les siens bien sûr , mais aussi dans la mesure du possible les oubliés ou portés par le vent.  Penser aux autres promeneurs qui , comme nous, ne viennent pas ici pour y trouver un mouchoir , un morceau de papier voir pire.... N'oublions pas que la pollution n'est pas que chimique ou biologique, elle peut ètre aussi visuelle. Gardons un simple briquet sur soi , un papier hygiénique même usagé peut être brûlé sur place en prenant toute les précautions d'usage contre les incendies. 
Même si la tentation est grande, ne nous approchons pas de la faune, ne marchons pas dans les herbes hautes , évitons de parler trop fort : nous ne sommes pas chez nous ici !
Respectons les éleveurs, les agriculteurs, les bergers, les gardes , refermons les clôtures derrière nous , ils vivent et travaillent ici toute l'année, au Soleil, dans le froid,  l'humidité, l'automne , l'hiver. Ils sont les artisans de nos promenades, les gardiens de nos rêves.


Passé donc ce petit coup de gueule déguisé en cri du coeur , me voici à la première pause de la journée devant la boucherie de Lescheraines. Sans soucis de l'heure, puisque sans contrainte du retour, j'y dégote un bien appétissant magret de canard.
 je profite de cet instant pour claquer une photo de mon mulet.
Sortie du Chatelard , je "fonce" en direction de la Compote en Bauges à la prodigieuse vitesse de 26 Km/h ...
Non je ne me retrouve pas propulsé 60 ans dans le passé , mais plutôt spectateur d'un rassemblement de Jeep et autres véhicules rares ici à la Compote.
Je la joue touriste en visitant rapidement les lieux puis m’échappe vite sous la menace d'une odeur de saucisses-frites venue d’ailleurs. C'est que j'ai encore de la route ! 
Un ami à moi m'encourage allongé dans l'herbe (Compote en Bauges)
Mon pote de la Compote en gros plan.
J'approche de la bifurcation Jarsy, Ecole, Bellevaux
Et me voici sur la route forestière menant aux sources du Chéran
Dire que si je n'avais pas oublier le pain , je n'aurais pas fait cette super rencontre:
Des gens formidables m'ont donné bien plus qu'un morceau de pain. De succulents gâteaux et plein de sourires et d'encouragement... 
Milles mercis  à vous tous ,  portez vous bien et bonnes balades.....
J'ai repris la route plein de bons gateaux. Chalet des gardes de l'ONF , je suis au km 42
Encore le mulet , l'âne est en train de prendre la photo
Les premiers lacets menant à Orgeval me font très mal ... Le Pécloz tout la haut
deux catégories très différentes, ce n'est pas à lui que je demanderais une rustine...
Nature généreuse !
Un peu plus loin entre deux pertes de connaissance... je marche un peu en lorgnant les chamois sur les hauteurs du Mont d'Orisan.
Me voila au chalet de la chèvrerie à 1465 mètres. Je regarde vers la pointe de Chaurionde, le soleil est déja en train de disparaître. 
J'avais prévu de passer la nuit ici mais il ne fait que 8 degrés , je suis trempés et dans 30mn max tout sera à l'ombre, je prends la décision de redescendre au bord du Chéran.
La descente est éprouvante et je redouble de prudence , je suis déja bien  entamé !
Au fond le Pécloz brille de mille feux.
A la recherche d'un petit coin de paradis pour passer la nuit.... ce sera ici

un peu de détail sur le matériel que j'emploie si ça intéresse quelqu'un
Quelques minutes suffisent pour installer le hamac et le Tarp. J'en profite pour faire un peu de pub pour le hamac double "ticket to the moon" . Des nuits fantastiques. Super pour ceux et celles qui souffrent du dos, le TOP. C'est important d'apprendre à l'installer , il ne faut pas trop le tendre comme cela en s'installant dans la diagonale la position du corps est horizontale. Le Tarp est un "Decat" monté  ici dans une config classique en canadienne. Il peut aussi se monter en diamant offrant plus de couverture latérale au détriment de la longueur (à voir selon les conditions) le tout pèse environ 1450 Gr, soit 650 Gr de moins qu'une tente rando ultralight T2 de Décat. Il y a moyen de gagner quelques grammes en remplaçant les cordes à noeuds par des sangles.
Vu de l'intérieur du dodo, c'est pas parcequ'on dort dehors qu'on doit bacler le confort bien au contraire : Une rando sur plusieurs jours n'est possible qu'avec une bonne alimentation et un bon sommeil. Le matelas est le forclaz air de Decat (important pour s'isoler du froid qui remonte du sol). Le sac un Millet 750 XP (quatres saisons) duvet naturel (duvet d'oie 90/10) température de confort 4° à -1° et extrème -17° (même si l’extrême ne veut pas dire grand chose). Voila pour le couchage.
 voila le magret du boucher de Lescheraines...
Pendant que l'eau chauffe pour les lentilles.
Popotte MSR en acier inox, un peu plus lourde que l'alu mais vraiment 
super pratique à utiliser et très facile à nettoyer.
Réchaud Primus Rando Express 80 Gr. Je comparerais le poids avec un P3RS et le carburant dans un prochain CR

Dernier petit compliment à Aptonia pour ses préparations déshydratées , 
 pratique , rapide,  30 cl d'eau bouillante (a gauche) puis on melange (droite) 
on referme 5 a 7 mn. C'est prêt, c'est bon , ça pèse 180 Gr bref nickel.
Une bonne Grim pour la fin , il est 21h00 environ , le Chéran n'est ici qu'un petit ruisseau de montagne, il y prend naissance à 4km d'ici sous la pointe de Chaurionde.
Sur la photo on apercoit ma gourde Catadyn qui présente l'avantage de filtrer l'eau et par conséquent de ne pas en emporter trop et de gagner du poids.  Je ferais un topo dans un  prochain CR que vous retrouverez bientôt sous l'onglet "DIVERS"
Bon app et bonne nuit , je commence à piqué du nez... 
Super nuit , pas un bruit ou presque , seul le pétillement de l'eau ,le champ des oiseaux, le tout bercé dans le hamac... réveillé à 5h45 par le jour et les oiseaux , cette impression d’être en vacance est saisissante, une décompression totale. Mais voila, il est temps de partir j'ai pris mon petit dèj, fait un brin de toilette dans le torrent et surtout:  nettoyé les traces de mon passage.
Je redescend en flânant, le Chéran  est ces milliers de cascades
Ici au pont de Carlet
Et voila le Carlet
Un peu de couleur... 
Il y a même des oursins...
La route continue ,
Entrée dans Ecole en Bauges , le Mt Colombier en arrière plan
Prochaine étape le Chatelard, ici la dent de Pleuven dominant le village de Jarsy
Petit arrêt au Chatelard pour un café en terrasse , c'est la fête des mères aujourd’hui, il ne faut pas trop que je traîne...
Le pont de Banges, ça sent la fin des "vacances buissonnières"
Et finir sur une fleur, bonne fête à toutes les Mamans, 
A très bientôt..

Christophe Micheli

















Bellecombe - Roc des Boeuf

3 et 4 Février: 35 cm tombé en 24 heures depuis vendredi soir. Cadeau du ciel , je monte samedi 3 au matin sous la neige direction Belleco...