15 juil. 2016

Tour du Mt Thabor

Vendredi 15 juillet 2016: Voilà 4 jours que tout est prêt , inventorié, pesé, chaque chose à sa place dans le sac ou sur le vélo. 4 jours que je ronge mon frein en regardant les bulletins montagne, en espérant une amélioration pour le départ. C'est que ce tour du Thabor, je le prépare depuis presque 2 ans et même si la neige est encore tombée ce matin au dessus de 2200 mètres c'est décidé, c'est aujourd’hui ! Je prends la route avec le Fiat Scudo de mon Papa à qui je dédie ce tour , ces photos et chaque battement de mon cœur. Je sais que même si je ne peux plus le voir , il sera avec moi et m'aidera à pousser et à porter dans les moments difficiles. Tout au long de ce voyage je serais avec toi Bébert. Balade à deux donc, entre Savoie et Hautes Alpes, sur ces chemins que tu as découvert et roulés bien avant moi. Tu m'a donné cette passion, cette envie d'inconnu, d'aventure , alors je t'emmène dans mes roues au milieu des marmottes.
La première étape Saint-Michel de Maurienne - Névache débute dans les première pentes du col du Télégraphe. J'avais envisagé de prendre une navette pour un départ depuis Valloire mais finalement j'ai opté pour une grimpette tranquille depuis Saint-Michel. J'ai donc devant moi un peu moin de 50km et 2500 mètres de D+. Erreur sur la date , il s'agit bien du 15 et 16 juillet 2016.
Coté logistique voilà le vélo tout équipé. Il pèse 21k500. Sacoche Décat à l'avant embarquant  le matériel numérique (Lumix FZ300 + batterie Sup - Gopro Hero3 + - Samung J5) et les outils de navigation (Carte IGN top25 tour du Thabord - GPS Garmin Etrex 30). J'ai placé un porte bidon sur le tube de fourche afin de placer le poid au plus bas du vélo. J'avais testé cette possibilité lors d'un précédent bivouac dans les Bauges.  A l'arrière se trouve mon sac à dos Millet 750 XP , un tarp Decathlon, et mon matelas Thermarest Xlite (le Top, mais j'y reviendrais) . Coté Sac à dos, il s'agit d'un EVOC FreeRide de 16 litres. Il contient une gourde filtrante Katadyn (le but étant de transporter le moins d'eau possible), 3 sachets de nourriture lyophilise Décat , un réchaud P3RS bricolé , 50cl de carburant,  barres de céréales, gel, doudoune légère, radio UHF/VHF , savon, brosse à dents, serviette Decat, papiers d'identité et un peu d'argent. J'y fixe également 2 batons de rando téléscopique Decat (pour le montage du Tarp et au cas ou j'ai besoin d'un abri rapide). le sac pèse 7,1 Kg avec 600ml d'eau dans la poche.
Pour le moment tout va bien.... j'en termine bientôt avec le goudron du télégraphe
Au fait je ne vous ai pas dit: l'idée c'est de faire ce tour en 3 jours pour pouvoir vraiment profiter de la montagne, bivouaquer en altitude sous les étoiles...
La photo souvenir du sommet du col avant de "m'enfuir" dans la forêt , sur le chemin forestier qui mène au col des 3 croix.
je suis au point 1518 sur IGN juste apres "Le Col" . Valloire sur le millieu droit de la photo
Le temps est frais et le vent est bien présent , je supporte ma veste (veste de VTT)
Droit devant l'aiguille noire et le col des Plagnettes que je dois grimper pour basculer dans les Hautes Alpes... Le col est encore bien enneigé de la nuit...
je décide de manger ici. C'est là que je m’aperçois de ma première erreur: Le vent est bien présent et pour réchauffer l'eau pour la bouffe, le P3RS n'est vraiment pas adapté... je mange tiédasse pendant que le temps se gatte. 
Comme on dirait chez nous, ça fait pas rire les patates à la cave. le col des Plagnette se trouve entre les deux montagnes , c'est là qu'il faut viser.
Je ne sais pas trop quoi penser du temps: très gris il y à une heure, il s'améliore maintenant alors que la neige semble fondre rapidement en direction du col.
Je pousse depuis une bonne heure et me retourne vers le Nord d'où je viens.
C'est ce qu'on appel "être au pied du mur" 
3 Vttistes descendent sur Valloire , ils ont fait le tour des Cerces, 
je papote 10 bonnes minutes très sympathiques avant de reprendre le poussage portage
Le vent se fait plus fort il me reste 150 mètres de D+ pour le col
ça sent bon les Hautes Alpes et les Mélèzes....
Me voilà dans les Hautes Alpes tout prêt du col des Rochilles, au centre le lac Rond dominé par la pointe des Banchets. Je ressent plein de choses sur lesquelles j'ai beaucoup de mal à mettre des mots à postériori. Voila ma deuxième erreur , j'ai oublié un petit carnet et un crayon.... J'apprécie l'endroit l'instant , je voudrais qu'il dure des heures.
sur ma droite le lac de grand Ban (pas sur la photo)
Barres de céréales , gel hyper glucidique et me voila reparti dans la descente .
Contraste différent , les nuages forment des zones d'ombre au sol 
la photo est plus profonde. J'utilise un filtre polarisant HOYA Pro sur un LUMIX FZ 300
Me voici sur les bords du lac Rond
voila les deux : Lac de Grand Ban sur la droite et lac de Rond au fond,
 il en'n manque plus qu'un...
 le lac de la Clarée qui donne son nom à cette vallée MAGIQUE : 
La vallée de la haute Clarée 
Un gros névé garantira encore de l'eau pendant quelques semaines, ce lac finira par se combler du à l'érosion du coté EST de la pointe des Banchets
Le temps capricieux mais plus chaud rend le panorama superbe .
Je descend petit à petit mais l'endroit est tellement magique 
Qui a pu dessiner des choses aussi belles ?  
ici nait : "la Clarée" qui donnera dans plusieurs dizaines de kilomètres : la Durance.
 Une erreur des géologues de Jules Césars dira que la Durance prend sa source sur la commune de Mont Genèvre sur les pentes du sommet des Anges mais c'est pourtant ici sa réelle source hydrographique (http://ecole.nevache.free.fr/Claree/injustice.htm)
 La vallée de la haute Clarée m'appelle ... je me laisse glisser vers Névache au son des sifflets de marmottes.
Bouchons estival.......mais ou est donc mon ami Patou
Le voilà , j'échange quelques mots avec lui , il a l'air très tranquille, en fait je me demande si ce ne sont pas les moutons qui surveillent le Patou...
Le refuge des Drayères , tout est très calme ici , il fait 8,5° C
Me voilà à destination , bien entamé physiquement... je ne rêve que d'une chose....
Une Bierre: Personne aux quelques terrasses du village , le froid pousse les touristes à rentrer, quand à moi , j'ai supporté ma veste toute la journée mais hors de question de ne pas boire ma bière en terrasse. 
L'eglise de Saint-Marcelin de Névache
Voila mon Tarp dressé en mode Tipi, juste un simple abri mais de quoi bien récupéré sur les bords de la Clarée. 
Bonne nuit et à demain

Samedi 15 juillet 7h30
Levé du soleil sur Névache , j'ai super bien dormi: merci le matelas Thermarest NeoAir Xlite. Produit  réellement extraordinaire. La température à ma montre est descendue jusqu'a -1,9 ° et j'ai eu l'impression d'ètre couché sur des résistances électriques. J'ai tellement eu chaud que c'est à la vue des pneus du VTT encore plein de givre que j'ai regardé la température à ma montre... Je l'ai pris en version femme car le rValue est de 4.2 au lieu de 3.9 pour le "regular" . Ne mesurant qu'1 mètre 73 je peux me permettre de dormir sur un matelas de 1m68.
Le temps est magnifique, une belle journée s'annonce et ça tombe bien , j'ai prévu de faire une petite étape jusqu'au lac vert (Lago Verde) dans la vallée étroite. Pour le moment c'est donc pliage du bivouac , séchage et ...café au bord de la Clarée.
J'ai quitté Névache apres avoir acheté une baguette et 4 tranche de jambon. Au programme, le col de l'echelle (il ne fait que 3km depuis Névache) je suis ici dans son dernier kilomètre ou cette stèle me rappel que le maquis de l'Ain et du Jura se sont battu pour que je puisse vivre. Dans ces périodes très sombre de notre histoire , je suis très ému devant ces lieux à la mémoire de nos Héros ! on ne vous oublie pas !
Me voila au col de l'Echelle sur un semblant de plateau au millieu des Mélèzes, je descend en direction de Bardonecchia mais je bifurquerais avant pour remonter dans la vallée étroite.
Grosse descente en direction de Melezet et de la frontière Italienne
je suis la flèche rouge. La vallée étroite est la dernière vallée avant l’Italie , la frontière y est toute proche. Le hameau des granges de la vallée étroite appartenait avant 1947 à l'Italie suivant la ligne de partage des eaux. C'est le traité de Paris qui à fait basculé cette partie de la vallée sur la commune de Névache. Ici tout est Italien, les habitants, la signalisation, les refuges...  allez on y va en photo....
L'entrée du village , je reste sans voix... ce lieux est spécial, j'y ressent une drôle d'impression , comme s'il n' etait pas relié au temps qui passe.
je descends du vélo pour mieux apprécier
Ses superbes chapelles.... 
le refuge I Re Magi qui prend son nom du chaînon des Rois Mages qui l'entoure
je continue mon chemin sur le GR5 en direction du Lac Vert
plus qu'a quelques minutes
Le lac est situé à 1834 mètres , juste après ce coup de cul.
je me rapproche
 voila le Lago Verde
miracle de la nature
Les couleurs sont vraiment impressionnantes, elles ont pour origines des algues vertes qui lui donnent  cette couleur. L'eau du lac provient d' une source souterraine.
Alors que je grignote un premier sandwich jambon , un Italien arrive avec un petit chien qui me choppe les deux tranches restantes. Tout en s'excusant en me lachant un "scusi" il caresse son chien en le gratifiant d'un "Brava". Je pète les plombs, l'envoie promener, récupère mon vélo et me casse en colère. Je me dit que je ferais mieux de gagner les hauteurs plutôt que de rester ici .
C'est chose faite, il me reste 4 barres de céréales, 1 gel et de l'eau , ça fera l'affaire.
Il y a pas mal de poussage portage et de sacré murs ,  je me calme petit à petit...
Merci à se couple d'Angevin avec qui j'ai bien papoté , ils étaient super sympa et m'ont redonné le sourire ...

une vallée par paliers: un mur , un plateau ,puis un mur, un plateau etc....
J'hésite à passer la nuit ici, mais je doute tellement de la capacité de mon P3RS a chauffer de l'eau que je préfère finalement continuer pour rejoindre le col de la vallée étroite.
Des petits lacs, de petites marres
Je me hisse tranquillement vers le col et un retour en Savoie, je suis toujours contrarié !
Jourbarde des toits ou des montagnes ?
plein partout , c'est Top !
Gentiane printanière
Le col de la vallée étroite est en vue à presque 2500 mètres d'altitude
Voila le passage au col , d'un coté de la croix c'est les Hautes Alpes et de l'autre la Savoie 
Mais l'heure passe vite et je commence par ètre un peu dégoutté des barres de céréales
Col de la Vallée Etroite
Refuge du Thabor à 15 minutes.... 
Je décide de redescendre en suivant mon itinéraire vers Val Frejus
En route vers Val Fréjus 
 A parti de 2200 mètre le single laisse place à une piste 
Magnifique
Sur les hauteurs de Val Frejus : le fort
Il me reste à vite rentrer par la route à Saint Michel via Modane
Toujours en colère à cause de cet incident au lac vert , j'ai réalisé ce tour en deux jours au lieu de 3 , cela restera mon grand regret, celui de ne pas avoir pu bivouaquer tranquille au lac vert ......... à refaire 

AR'Vi




































Bellecombe - Roc des Boeuf

3 et 4 Février: 35 cm tombé en 24 heures depuis vendredi soir. Cadeau du ciel , je monte samedi 3 au matin sous la neige direction Belleco...