18 mars 2017

Col des Rochilles- Massif des Cerces

Samedi 18 mars 2017: Après une semaine éreintante il me faut vite prendre une grosse bouffée d'oxygène. Vendredi  17h45 le matériel est fin prêt depuis hier soir. J'ai installé une couchette dans le Rav4 en enlevant un siège. C'est pratique dans ce cas de ne mesurer qu'un mètre 73. Chaussures, ski , peaux , couteaux enfin tout y est j'ai même pris au passage un petit magret pour ce soir à la belle étoile.  Je pense plus prudent de ne pas faire l'aller retour dans la journée . Qui plus est ça me donne la possibilité de pouvoir ainsi me lever de bon heure au pied du départ . Rajoutons à çà, le fait de se retrouver loin du "bruit" de la semaine dès le vendredi soir et vous obtenez une belle recette de WE.
Aménagement rapide mais suffisamment confortable pour passez une bonne nuit, petite flambée et magret au pied du Galibier et ..café du matin
Pret pour monter au parking y'a plus qu'a !
C'est parti à hauteur du hameau de "bonne nuit" si si c'est son nom
Je me serais bien passé de la route mais on fait pas comme on veut
Premiers kilomètres avec les skis sur le dos , le beau temps est au rendez vous mais méteo France a prévu tout autre chose à la mi-journée. En Bas à droite le torrent de la Lauzette qui prend sa source sous la pointe du même nom (à l'arrière plan).Il délimite Roche Olvéra à Gauche et la naissance du massif d'Argentière à droite.
Panneaux de bienvenue...
sur la route qui mène à plan Lachat puis au col du Galibier 
Cela fait moins d'une heure que je suis parti et déjà le ciel se bouche par le massif des Aiguilles d'Arve.  Ici on reconnait facilement l'Aiguille septentrionale plus connu sous le nom de "Tète de chat" même si cette ressemblance est beaucoup plus nette depuis Albiez
Un Gypaète barbu tourne au dessus de moi , quelle élégance
"Le Vallon" situé à l'est du Galibier
sur la piste qui mêne au camp militaire des Rochilles
Sous les falaises, un détachement du 2ème régiment du Genie de légion étrangère habituellement stationné près d'Avignon. Ils ont passé la nuit au camp des Rochilles et participe à des entrainements pour obtenir les "niveaux" montagne indispensable à l'exercice de leur misssion.
Tout est glacé ici
Je continu et arrive cette fois au camp des Rochilles
Ou j'en découvre un autre qui se prépare.
Le temps se complique sérieusement et les premiers flocons tentent difficilement de se poser malgré le vent. Le pic de la ceinture à droite et le col de la fourche au centre. C'est ici que j'ai prévu de monter.
ça souffle de plus en plus
à 2600 mètres le vent est violent et je renonce à rejoindre le col. Le passage sur la crête même s'il est très large comporte de grosses plaques et la visibilité diminue fortement.
Coté Haute Alpe et vallée de la Clarée
J'arriverais malgré tout à faire chauffer un peu d'eau pour manger chaud planqué derrière un rocher. Ici j'ai un ski en Savoie et un ski dans les Hautes Alpes
Après une descente "cata"  comme toute cette saison, je retrouve les militaires en train de construire des igloos au hameau "la Jargette"
Je termine donc ma saison de ski ici , je retiendrais comme points positifs aucune blessure , un passage aux fixations à insert et à de nouveau skis Wayback 88. Sur les 3 dernières sorties le gain de poid (environ 1kg5 par pied) m'a vraiment surpris, c'est TOP. Un immense plaisir à sortir chaque samedi. Les conditions de neige ont été mauvaises tout au long de cet hiver sauf peut être les premières chutes au mois de novembre ou j'ai fait mon meilleur SKI.

Ar'VI et à bientôt sur le VTT


 Christophe













11 mars 2017

Orgeval "Encerclement coté est"

Samedi 11 Mars 2017: A peine remis de mes émotions de Chartreuse que je suis en route pour mon jardin des Bauges. J'ai laissé un postit avec deux parcours possible à ma chère et tendre sur la table du salon (Ecuelards ou Orgeval) . Et lorsque je rentre sur la route forestière de Bellevaux , je ne sais toujours pas ou je vais aller. Ma première idée étant la Montagne des Ecuelards au dessus du chalet des gardes. Ce parcours propose une bonne expo ainsi que des pentes correctes < 30° . Mon seul doute c'est de passer le goulet avalancheux du nant d'Armène. Je sort de la voiture , enfile les pompes, et là ... gros doute , comme si ... personne au parking il est quand même 7h45.... je le sent pas ! Je repose les pompes et remonte dans la voiture. Direction Orgeval . Je m'etais promis de ne pas passer l'hiver sans retourner y siffloter quelques airs d'Enio Moricone entre chamois et mouflones !
Départ du parking de Nant Fourchu 
Se retourner à cet endroit me provoque toujours les mêmes émotions année après année
Les Rayés du Pécloz au col d'Armenaz
J'ai chaussé les skis au niveau de la bifurcation Orgeval - Chalet Chèvrerie et me voici au niveau du gué que je franchirais non sans mal vu la fonte du moment.
Arrivé dans l'alpage d'Orgeval: je regarde le coté Est de l'encerclement, y'a du bon ski a faire par ici, même si la pluie de mercredi a bien laissé des traces .
Et cet arbre, il sera pil poil pour un peu de repos tout a l'heure...
panorama sur Mont de la coche (coupé) , l'Arcalod et le col à droite de la photo
J'avoue m’être bien creusé la tête sur ces traces... alors avis aux amateurs
Pour moi il s'agit d'un Lynx boréal mais pas de certitudes
La trace fait presque la largeur de la spatule (12,5cm),
 pas de présence de griffes apparentes
piste rectiligne (la largeur doit avoisiner les 10 cm)
Alors vos avis ? 
Je pose la Gopro pour quelques souvenirs 
beaucoup plus ridicule qu'utile... mais de temps en temps...
Deux montées et autant de descentes auront raison de mes jambes.
La neige est très lourde mais skiable. 
Un raquettiste est monté au col il y a quelques minutes
Pour moi le temps du repos , du casse croute et de la 1664 est venu.
Petite sieste en hamac avant de redescendre. C'est ici que me viendra l'idée d'en refaire une petite avant la fin. Pourquoi pas le massif des Cerces Samedi prochain ?
Je repasse le gué dans la descente. S'en suivra une longue descente ski sur le sac...
Pour retrouver la voiture et une fausse peinture perso à base de poil de phoque...
Naissance du Chéran 
ça sent vraiment le printemps sur la route de la Compote

Ar'Vi




10 mars 2017

Chamechaude

Vendredi 10 mars 2017: Les dernières chutes de neige de dimanche et lundi ont été conséquentes sur toutes les alpes du nord . Entre 40 et 70 cm sont tombés en 48 heures et m'ont fait espérer pouvoir prolonger un peu cette saison si spéciale. En gros il est tombé 4 fois 40 cm en 2 jours. Novembre , Janvier , Février et Mars. Avec les températures qui font le yoyo je me dis que ça ne tiendra peut être pas jusqu’à ce week-end. C'est décidé et surtout accepté: j'ai ma journée de vendredi , ce sera la Chartreuse , et pour ne pas faire les choses à moitié , sont point culminant Chamechaude.
Comme je pars souvent seul , je passe pas mal de temps à préparer mes sorties. Avec les outils qui sont maintenant à notre disposition c'est un plus. Je commence par assembler des cartes sur skitrack puis je les géocode et enfin je modélise tout ça avec Google Earth et la fonction "superposition d'image" . 
Je me rends ainsi mieux compte des passages critiques. Je marque les points sur la carte et les importe dans mon GPS (Garmin Etrex 30 et Oruxmaps Android)
(en bleu le tracé réellement effectué)
Voila l'objectif de la sortie et le passage c'est: TOUT DROIT
Je suis parti du col de porte où un pisteur très sympa m'a donné quelques indications sur les conditions locales. Mardi une avalanche en emporté 3 skieurs heureusement sans gravité. Le secteur le plus pentu et le plus "critique" à donc "purgé" et se trouve de ce fait beaucoup moins chargé. Je me retourne vers l'ouest quelques minutes après mon départ.
le Chamant Som et ses 1867 mètres sort de la mer de nuage.
Un peu trafolé tout ça , mais je suis à Chamechaude , haut lieu du ski de rando
Arrivé sur la crête je vais la suivre pendant un bon moment par la gauche
C'est quand même bien glacé , et pour parfaire la chose , j'ai laissé les couteaux à la voiture à coté de la crême de protection solaire....
Regard vers l'ouest , magnifique vue sur le Néron au dessus de Saint Egrève 
Puis au Sud ouest et le massif du Vercors avec le Mont Aiguille à gauche à 2086 m (forme caractéristique) ainsi que le grand Veymont point culminant du Vercors (2341 m) au centre de la photo.
Sans les couteaux c'est mieux avec le piolet
Je terminerais bientôt pour rejoindre la crête sommitale  
Au pied du rocher final , je me hisse sur le toit de Chartreuse grâce au câble 
sous les yeux d'un choucas 
Et voila le tableau , ROYAL une vue splendide à 360 °
je ne sais plus où regarder !
regard vers le Sud , Chamechaude 2082 Mètre , Merci la Chartreuse !
Quelques petits souvenirs !
un peu de guitare-piolet ... 
Je redescend par le câble pour aller me ravitailler un peu plus bas sur la crête
N'ayant que quelques barres de céréales,  je n'oublierais jamais ce moment où j'ai partagé mon petit repas avec les Choucas de Chartreuse !
Comment pourais-je oublier ces instants magiques. Merci la Chartreuse !
La descente sera très glacée mais plutôt bonne sur la fin (neige transfo)
J'ai repris la voiture et me retourne sur Chamechaude pour un dernier clin d'oeil.
Magnifique plateau , nature préservée
Dernière pause sur les hauteurs de Saint-Pierre d'Entremont
J'adore cette région , merci pour tout , je reviendrais !

Ar'Vi






Bellecombe - Roc des Boeuf

3 et 4 Février: 35 cm tombé en 24 heures depuis vendredi soir. Cadeau du ciel , je monte samedi 3 au matin sous la neige direction Belleco...